Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  cyril le Ven 25 Nov - 14:00

Fredou en grand oncle facho c'était Léolyn

_________________
Charlie .... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
cyril
Khrydar Boy

Messages : 5535
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 34
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://gnsalem.forumactif.biz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  PA le Ven 25 Nov - 14:48

Il y a avait sur le jeu une femme travaillant pour les mangemorts (mais avec de sérieuses questions sur son avenir à ce sujet), une autre a volé un truc pour Lucius Malfoy. Il y avait un traite parmi le réseau Tyler (resistance), plusieurs personnages faisait partie d'un Club de l'Elite censé être plutôt pro-sang pur sans être clairement Voldemorien. suivant comment le jouent certains perso, les remarques désobligeantes fusent, et les avis s'opposent...

après, je vous rejoins, il n'y a de menaces "concrètes" que sur quelques persos. Pour tous les autres, c'est un climat, une impression, une peur sourde.
Et oui, cette peur ne se matérialise pas forcément pendant le climax du GN, ce qui n'est pas le cas de pas mal de GN (en tout cas ceux auxquels j'ai joué). toutes les peurs des persos ne trouvent pas leur "résolution" pendant le temps du GN. Mais par contre, à la fin, chacun à la choix d'exorciser ses peurs et de faire un choix.
Cet avis n'engage que moi, mais je trouve que ce GN laisse pas mal possibilité au joueur de se concentrer sur son perso (parce qu'il y a un intérêt) plutôt que sur le fait d'être un héros, ce qu'en tant que joueur, on a plus ou moins envie d'être (je suis là, alors j'ai envie de vivre des choses extraordinaires, alors que le perso a souvent envie de trucs pas trop extraordinaires : c'est le coup du JDR sur table, où le MJ fait entrer ces PJ dans une taverne, là un PNJ vient les voir, leur propose une mission, et ils acceptent parce que de toute façon ils sont là un samedi soir avec des cookies et du coca donc autant partir à l'aventure ; c'est un peu le syndrome "Livre dont vous êtes le héros" que l'on retrouve, je trouve, trop fréquemment en Gn et qui crée des "autobus", où un nombre incroyable de persos timides, couards, apeurés... risquent quand même leur vie parce que bon, on est en GN quoi, faut qu'on vive les trucs de la trame centrale sinon on loupe des trucs quoi, on n'aura pas la chance d'être les Héros de l'histoire... purée, sacrée parenthèse !).
Sur le SH, pas mal de joueurs ont di qu'ils n'avaient rien suivi de la trame de Lydia et des caves, ils ont été spectateurs, jouant dans leur coin, avec les interactions de leur perso, leur petit drame personnel.
Mais là, on touche en fait à une limite invisible et fluctuante entre le jeu et le rôle : jouer un jeu/jouer un rôle. Je n'oppose pas les deux en graduant avec du + ou du -, mais clairement on penche plus vers l'une ou l'autre des deux extrémités. Certains joueurs n'ont que faire de leur perso et joueront toujours de la même façon, en recherchant les indices, en résolvant des quêtes, en gagnant contre le grand méchant et en empochant du XP (je caricature un peu, mais exprès), tandis que d'autres préfèreront vivre les émotions de leur perso suivant le background sans penser qu'il peut évoluer et se l'approprier un peu parce que justement, on en dans un jeu (et donc un climax) et pas dans une vraie vie.

Moi, perso, pour balancer, j'ai tendance à parfois pencher trop vers le deuxième modèle, ce qui, je pense, m'a fait moins bien vivre certains GN par manque d'adaptation de ma part à ce que le jeu proposait.



PA
Salemioche

Messages : 260
Date d'inscription : 11/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Magali le Ven 25 Nov - 15:01

Je dirais bien que l'idéal c'est quand vivre les émotions de ton perso et chercher des indices sont tellement liés l'un à l'autre qu'il est impossible de faire l'un sans l'autre… mais on va dire que je suis conditionnée par Frédou…
avatar
Magali
Very Disturbed Flooder

Messages : 1034
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 41
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://gn-azkaban.forumpersos.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 15:22

Je suis pas sûr que ton parallèle avec le JdR réponde au problème des intrigues "vaines" dont on a parlé. Le souci n'est pas d'être le héros de la trame principale, de bouter les mangemorts hors d'Angleterre, tout ça, mais d'être le héros de SON histoire. Si j'ai un problème avec Greyback (au hasard, hein Wink), je préfère être en mesure de le résoudre. Certes, dans la vraie vie, vu que je suis un petit chanteur de 20 ans, je vais plutôt demander à des gens balèzes de s'en occuper pour moi. Mais là on est dans un jeu, donc j'ai envie de vivre des émotions fortes, qui passent bien souvent pas la "résolution" de mon histoire personnelle. Je vous préviens, j'étais aux GNiales le week end dernier, chuis au taquet sur le débat narrativistes VS simulationnistes Wink

PA a écrit:c'est un peu le syndrome "Livre dont vous êtes le héros" que l'on retrouve, je trouve, trop fréquemment en Gn et qui crée des "autobus", où un nombre incroyable de persos timides, couards, apeurés... risquent quand même leur vie parce que bon, on est en GN quoi

Je suis de ceux qui pensent qu'écrire un personnage purement couard, qui fuira toujours face aux responsabilités (et donc aux intrigues) sans lui donner de porte vers une possible évolution est une faute assez majeur pour un auteur de GN (j'ai eu la chance de n'avoir jamais ce genre de rôle)

avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  kilourh le Ven 25 Nov - 15:26

Ca devien trop compliqué pour moi, je retourne à Z ...
avatar
kilourh
Very Disturbed Flooder

Messages : 1332
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 36
Localisation : Saint Etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Totoche le Ven 25 Nov - 15:34

kilourh a écrit:Ca devien trop compliqué pour moi, je retourne à Z ...

C'est bien , c'est pas comme si c'était dans 170h !


Moi je voulais juste dire, (en plus je suis en train de finir mon débrief), que voila, Sheila Preston-Bradford, c'est le rôle parfait de ma vie. Je vous aime et tout et tout...
avatar
Totoche
Very Disturbed Flooder

Messages : 1299
Date d'inscription : 07/04/2011
Age : 34
Localisation : Par là...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Magali le Ven 25 Nov - 16:20

Moi je voulais juste dire que je suis d'accord avec Joaquim (sur l'autre post aussi…)
avatar
Magali
Very Disturbed Flooder

Messages : 1034
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 41
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://gn-azkaban.forumpersos.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  PA le Ven 25 Nov - 16:24

Joaquim a écrit:Je suis pas sûr que ton parallèle avec le JdR réponde au problème des intrigues "vaines" dont on a parlé. Le souci n'est pas d'être le héros de la trame principale, de bouter les mangemorts hors d'Angleterre, tout ça, mais d'être le héros de SON histoire. Si j'ai un problème avec Greyback (au hasard, hein Wink), je préfère être en mesure de le résoudre. Certes, dans la vraie vie, vu que je suis un petit chanteur de 20 ans, je vais plutôt demander à des gens balèzes de s'en occuper pour moi. Mais là on est dans un jeu, donc j'ai envie de vivre des émotions fortes, qui passent bien souvent pas la "résolution" de mon histoire personnelle. Je vous préviens, j'étais aux GNiales le week end dernier, chuis au taquet sur le débat narrativistes VS simulationnistes Wink

Je retiens plus particulièrement le :"qui passe bien souvent par la "résolution" de mon histoire personnelle". Pour moi le mot "résolution" est très lié à la notion de jeu à condition de victoire. On peut, par exemple, ne pas résoudre un des soucis/attentes/intrigues... du perso pendant le GN mais y avoir pris beaucoup de plaisir, et avoir vécu des émotions fortes. Ce petit truc en plus de la "résolution", c'est la carotte du "joueur", du gamer pour utiliser un terme moins spécifique. le truc qui fait que l'on joue (ou pas) à de nombreux petits jeux cons sur FB ou autre, le truc qui fait que certains rôlistes sur tables se réjouissent plus du nombre de Xp que de l'action elle-même. En GN, pas mal de participants veulent réussir quelque chose, réussir les éléments de la feuille de mission (c'est bien pour cela que de nombreux jeux ont des "objectifs listés" sur les back.
Le perso peut bien entendu et en toute logique (voire de manière explicite) vouloir résoudre un problème, mais c'est souvent, je crois, le joueur derrière qui veut réussir pour être content de sa réussite. Parce que ce loisir qu'est le GN peut être pris plus comme un jeu que comme un moment de théâtre improvisé ludique (encore une fois, je reparle de ma balance de l'autre post, donc pas de jugement de valeur, mais deux extrêmes)

Le théâtre d'impro est d'ailleurs un bon exemple pour cela : on a un back (ultra simple, même pas forcément personnalisé, (genre : scène entre deux amants) une unité de lieu (dans un salon de thé), une unité de temps (4 minutes) et des joueurs qui incarnent des personnages. On a un objectif : gagner le point de la "scène", attribué par vote des spectateurs. Pourtant, certaines personnes font de l'impro sans faire de match, trouvant leur plaisir dans une recherche plus personnelle vis à vis d'eux (dépassement de timidité par exemple) ou vis à vis des autres (envie de partager des émotions par ce biais plus libre que le théâtre classique). D'autres ne voient pas l'intérêt de ne pas faire de match sans les points.

Je pense, 'mais encore une fois, ce n'est que mon avis, pas spécialement celui de la team orga, que le Sweets oriente plus à aller vers la recherche plus personnelle, plus intérieure, mais toujours dans le cadre d'un rassemblement, d'un jeu " de société" finalement. Donc oui, pour moi chaque perso était le héros de son histoire. Pas de l'histoire du monde de HP, pas de celle de la trame centrale (sauf quelques persos), mais bien de son histoire. Et pour beaucoup de persos, leur histoire était des dilemmes amoureux/amicaux, des problème financiers, des culpabilités, des craintes, des peurs... plus que "Tu dois te venger de l'assassin de ton père (même si il a ya plus ou moins ça sur le jeu, à très petit dose) qui sera là forcément ce week end", ou "Tu as été mordu par Fenrir, il sera là ce week end", ou "tu es résistant dans l'ombre et c'est enfin ton heure de gloire, forcément ce week end". En fait on est toujours le héros de son histoire, seulement elle peut ne pas nous convenir, on peut ne pas s'y sentir à l'aise, et surtout, on peut la trouver pas assez héroïque par rapport à ses critères de ce que devrais être un GN.

Ce qui n'empêche pas que certains ont pu "résoudre" des choses de leur vie de joueur pendant le jeu, et que d'autres non. Ce qui explique surtout, je pense, pourquoi certains ont l'impression d'avoir été un peu "solitaire", moins intégré.
Mais je vous l'accorde, rien ne dit au contraire, que ce GN est mieux qu'un autre, ou parfait. Et en ce sens, on aurait pu faire différemment sur certains persos, c'est certain.

Joaquim a écrit:
Je suis de ceux qui pensent qu'écrire un personnage purement couard, qui fuira toujours face aux responsabilités (et donc aux intrigues) sans lui donner de porte vers une possible évolution est une faute assez majeur pour un auteur de GN (j'ai eu la chance de n'avoir jamais ce genre de rôle)

Non mais là je te suis. évidement.

Ce que je dis c'est que dans le Livre dont tu es le héros, tu fais tes choix pour gagner (finir la quête, avoir une fiche plus remplie quand tu fais une campagne...) et tu as le plaisir de la découverte (et du frisson des jeters de dés ,que tu peux relancer discrètement, c'est bon, personne ne te voit !). Mais en premier, on est d'accord, tu joues, et le perso que tu es censé incarné ('ya un back tout de même dans ces livres, tu es un aventurier au minimum !) bah il n'existe pas trop, non ? Et bien en GN, pleins de joueurs vont choisir l'autobus de la quête principale sans se poser la question( ou bien peu) de savoir s'ils pourraient, en suivant leur perso, obteni/fournir plus de jeu. Si cela se trouve, le perso trop couard, en fuyant, il se retrouve devant les grands méchants qui préparent leur coup et qui ont besoin d'une base arrière. Et là, va se poser la question de son courage (bon c'est schématique forcément). Repensons au personnage de Neville, qui par le fait d'être récompensé pour s'être mis au travers de ses amis (il n'est pas couard, mais en l’occurrence il respecte les règles du lieu contre les sauveurs de monde), est valorisé et prend confiance en lui. Petit à petit ce personnage devient un Héros de son histoire (après le fait est qu'il devient un héros de l'histoire, tout court, mais c'est autre chose).


PA
Salemioche

Messages : 260
Date d'inscription : 11/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 16:48

PA a écrit:Je retiens plus particulièrement le :"qui passe bien souvent par la "résolution" de mon histoire personnelle". Pour moi le mot "résolution" est très lié à la notion de jeu à condition de victoire. On peut, par exemple, ne pas résoudre un des soucis/attentes/intrigues... du perso pendant le GN mais y avoir pris beaucoup de plaisir, et avoir vécu des émotions fortes. Ce petit truc en plus de la "résolution", c'est la carotte du "joueur", du gamer pour utiliser un terme moins spécifique. le truc qui fait que l'on joue (ou pas) à de nombreux petits jeux cons sur FB ou autre, le truc qui fait que certains rôlistes sur tables se réjouissent plus du nombre de Xp que de l'action elle-même. En GN, pas mal de participants veulent réussir quelque chose, réussir les éléments de la feuille de mission (c'est bien pour cela que de nombreux jeux ont des "objectifs listés" sur les back.

J'ai sans doute mal choisi le terme de "résolution", je voulais dire "dénouement". A la fin, on peut perdre ou peut gagner, on peut se faire défoncer par l'assassin de son père, tout ça n'a pas d'importance. Simplement, pour moi, le moment du GN est le paroxysme de la vie du perso, le moment où tout se dénoue. Si l'intrigue se dénoue le lendemain, ou sans l'intervention du joueur, c'est moins beau. C'est évidemment artificiel et pas très réaliste (60 personnes réunies au même endroit pour vivre le jour le plus important de leur vie, ça doit pas être fréquent dans le vrai monde Very Happy) mais c'est ce que je recherche en GN. Et je ne dis pas que ce n'était pas le cas du Sweets, je citais un exemple issu de mon perso (d'autres intrigues se sont parfaitement dénouées pendant le jeu)
Mais on pourrait en parler des heures sans parvenir à une conclusion, c'est un débat vieux comme le GN !

PA a écrit:Je pense, 'mais encore une fois, ce n'est que mon avis, pas spécialement celui de la team orga, que le Sweets oriente plus à aller vers la recherche plus personnelle, plus intérieure, mais toujours dans le cadre d'un rassemblement, d'un jeu " de société" finalement. Donc oui, pour moi chaque perso était le héros de son histoire. Pas de l'histoire du monde de HP, pas de celle de la trame centrale (sauf quelques persos), mais bien de son histoire. Et pour beaucoup de persos, leur histoire était des dilemmes amoureux/amicaux, des problème financiers, des culpabilités, des craintes, des peurs... plus que "Tu dois te venger de l'assassin de ton père (même si il a ya plus ou moins ça sur le jeu, à très petit dose) qui sera là forcément ce week end", ou "Tu as été mordu par Fenrir, il sera là ce week end", ou "tu es résistant dans l'ombre et c'est enfin ton heure de gloire, forcément ce week end". En fait on est toujours le héros de son histoire, seulement elle peut ne pas nous convenir, on peut ne pas s'y sentir à l'aise, et surtout, on peut la trouver pas assez héroïque par rapport à ses critères de ce que devrais être un GN.

Encore une fois, ce que je dis n'a rien à voir avec le fait d'être intégré à l'intrigue principale, ou d'être un héros. Les choses très intimes sont au contraire les plus belles à vivre, à mon sens. L'important est qu'elles se dénouent, qu'il se passe quelque chose, que la situation du personnage ait évolué pendant le GN.

PA a écrit:Ce que je dis c'est que dans le Livre dont tu es le héros, tu fais tes choix pour gagner (finir la quête, avoir une fiche plus remplie quand tu fais une campagne...) et tu as le plaisir de la découverte (et du frisson des jeters de dés ,que tu peux relancer discrètement, c'est bon, personne ne te voit !). Mais en premier, on est d'accord, tu joues, et le perso que tu es censé incarné ('ya un back tout de même dans ces livres, tu es un aventurier au minimum !) bah il n'existe pas trop, non ? Et bien en GN, pleins de joueurs vont choisir l'autobus de la quête principale sans se poser la question( ou bien peu) de savoir s'ils pourraient, en suivant leur perso, obteni/fournir plus de jeu. Si cela se trouve, le perso trop couard, en fuyant, il se retrouve devant les grands méchants qui préparent leur coup et qui ont besoin d'une base arrière. Et là, va se poser la question de son courage (bon c'est schématique forcément). Repensons au personnage de Neville, qui par le fait d'être récompensé pour s'être mis au travers de ses amis (il n'est pas couard, mais en l’occurrence il respecte les règles du lieu contre les sauveurs de monde), est valorisé et prend confiance en lui. Petit à petit ce personnage devient un Héros de son histoire (après le fait est qu'il devient un héros de l'histoire, tout court, mais c'est autre chose).

Tout à fait d'accord avec toi sur le problème de l'autobus, sauf que je pense que quand ça arrive, c'est plus une faute de l'orga que du joueur (la plupart du temps). Les intrigues peuvent être belles, intimes, intenses, et se dénouer sur le temps du jeu.
Et le personnage de Neville serait effectivement, à mon sens, un très beau personnage de GN Smile

Encore une fois, merci PA pour tes réponses, c'est très intéressant ! Et il ne faut rien prendre de ce que je dis comme des critiques, c'est uniquement "ce que j'aurais fait si j'avais été orga" (et heureusement que je ne l'étais pas). En fait, je fais de la comm pour mon propre GN Very Happy
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 17:00

Magali a écrit:Moi je voulais juste dire que je suis d'accord avec Joaquim (sur l'autre post aussi…)

I love you J'avais raté cette gentillesse I love you
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Magali le Ven 25 Nov - 17:06

Non non c'est vrai, tu causes bien et tout… tu le pré-vends bien, ton jeu !


(On pourra venir discuter sur votre forum quand y aura plein de vrais joueurs inscrits ici et qu'on se sentira obligés de parler du Salem ?)
avatar
Magali
Very Disturbed Flooder

Messages : 1034
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 41
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://gn-azkaban.forumpersos.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 18:04

Magali a écrit:(On pourra venir discuter sur votre forum quand y aura plein de vrais joueurs inscrits ici et qu'on se sentira obligés de parler du Salem ?)

Quand vous voulez !

(cooooome to the dark siiiiiiide)
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  kilourh le Ven 25 Nov - 18:19

Arf, les posts deviennent trop long à lire, j'ai la flemme ...

J'ai compris l'idée des deux, c'est bon ...

Joaquim devient grand Very Happy

Et puis entre Joaquim et Justin, il y a plein de lettres en commun !! Very Happy (bon, en fait que trois, mais c'est pas grave)
avatar
kilourh
Very Disturbed Flooder

Messages : 1332
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 36
Localisation : Saint Etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  kilourh le Ven 25 Nov - 18:21

Totoche a écrit:
kilourh a écrit:Ca devien trop compliqué pour moi, je retourne à Z ...

C'est bien , c'est pas comme si c'était dans 170h !



Arf j'ai loupé ça

Vas y mets moi la pression, j'aime ça ... Flagelle moi ! Au fait, tu es allée voir ta boîte mail, tu as dû recevoir un trombi !
avatar
kilourh
Very Disturbed Flooder

Messages : 1332
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 36
Localisation : Saint Etienne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  PA le Ven 25 Nov - 18:52

kilourh a écrit:Arf, les posts deviennent trop long à lire, j'ai la flemme ...

J'ai compris l'idée des deux, c'est bon ...

Joaquim devient grand Very Happy

Et puis entre Joaquim et Justin, il y a plein de lettres en commun !! Very Happy (bon, en fait que trois, mais c'est pas grave)

moi ce qui finit par me donner la flemme, c'est trop de flood juste pour dire qu'on est là quoi... genre tchat...

mais bon, c'est un peu toujours comme cela les forums, dès qu'il y a un peu de lecture et un avis tranché...

bon, même si ça en a l'air, ce n'est en rien une attaque perso, c'est juste un phénomène que j'ai souvent observé, les fofo deviennent limite des tchat et des que l'on développe, ça saoule les lecteurs...Parfois ils te le disent, mais la plupart du temps non en fait... ce qui est tout à fait leur droit (d'être saoulé), mais qui moi, me donne juste la flemme d'écrire à nouveau et souvent me fait quitter les dits forum. Parce que pour moi, justement, le forum est un lieu de discussion et d'écriture, dans un monde où l'on écrit de moins en moins et de plus en plus mal.

I love you un petit smiley pour adoucir un peu le tout et refléter mon état d'esprit non agressif qui se voit pas Laughing

PA
Salemioche

Messages : 260
Date d'inscription : 11/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 18:59

De toute façon, je pense qu'on en était arrivés au point où on se dit "de toute façon tout ça c'est des différences marginales, la preuve c'est que quand on joue ensemble on passe un super moment" Wink
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Magali le Ven 25 Nov - 19:07

PA a écrit:moi ce qui finit par me donner la flemme, c'est trop de flood juste pour dire qu'on est là quoi... genre tchat...
Je suis désolée Embarassed (Je me sens visée mais pas du tout vexée ou blessée, hein ! I love you Tiens, je vais mettre des cœurs aussi… I love you I love you I love you )
C'est toujours délicat de lire des discussions passionnantes sans écrire, ça fait un peu voyeur, donc je trouve ça important de se signaler même quand on n'a rien à dire, ou qu'on aurait peut-être à dire mais qu'on ne sait pas bien comment le dire.
Donc moi ça ne me saoule pas du tout que les posts deviennent longs et intéressants, au contraire ! Mais là sur le sujet, je vois juste que Joaquim dit la plupart de ce que j'aurais aimé dire beaucoup mieux que je ne saurais le faire. J'ai beaucoup de mal à théoriser sur le GN, je n'y arrive pas, j'ai trop l'esprit pratique, je ne sais que donner des exemples en espérant que ça parle à quelqu'un. Mais bon, souvent la plupart des exemples que j'ai en tête, vaut mieux pas les donner pour pas spoiler, ou de toutes façons ça parlerait à personne… Rolling Eyes

Bref… De toute façon, je pense qu'on en était arrivés au point où on se dit "de toute façon tout ça c'est des différences marginales, la preuve c'est que quand on joue ensemble on passe un super moment" Wink
avatar
Magali
Very Disturbed Flooder

Messages : 1034
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 41
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://gn-azkaban.forumpersos.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  PA le Ven 25 Nov - 19:13

Joaquim a écrit:De toute façon, je pense qu'on en était arrivés au point où on se dit "de toute façon tout ça c'est des différences marginales, la preuve c'est que quand on joue ensemble on passe un super moment" Wink


hum, je ne suis pas certains que cela soit marginal. Le fait que nous ayons joué ensemble et passé un bon moment n'a rien à voir je pense.
Par exemple, si je fais ton GN, je reçois ma fiche, je sais que 100% des éléments type intrigue auront une résolution possible sur ce GN. Je vais donc hiérarchiser dès le début ce qui me parait important et laisser de côté ce que je pense secondaire, plutôt que de voir si le jeu en lui-même (les gens, le déroulement...) me laisse faire ce choix naturellement. (bon je fais un peu le con en disant cela, parce qu'en fait ce n'est pas ce que je ferais Cool )
Je ne dis pas que les joueurs ne s'adaptent pas, mais quand je vois certains retours où tel joueur n'a pas vu du week end tel autre qui était par exemple un/une ex, tu te dis que y'en a un des deux qui ont mis de côté cet "objectif" jugé secondaire. Et je dis ça parce que j'ai souvent entendu après jeu des gens dirent que ça, ils avaient mis de côté dès le début, parce que bon, il pensait que ça servait à rien.
Ils ont hiérarchisés l'information dans leur fiche, en objectifs, plutôt que de la prendre comme un tout.

mais bref, sinon, Magali, n'hésite pas à donner ton avis si tu as quelque chose à dire. Penser que l'on va mal le dire c'est se rabaisser inutilement. Et au contraire, des exemples sont le meilleurs moyens de rebondir où de parler à ceux qui sont un peu saoulé de la théorie.


PA
Salemioche

Messages : 260
Date d'inscription : 11/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 19:19

PA a écrit:Par exemple, si je fais ton GN, je reçois ma fiche, je sais que 100% des éléments type intrigue auront une résolution possible sur ce GN. Je vais donc hiérarchiser dès le début ce qui me parait important et laisser de côté ce que je pense secondaire, plutôt que de voir si le jeu en lui-même (les gens, le déroulement...) me laisse faire ce choix naturellement. (bon je fais un peu le con en disant cela, parce qu'en fait ce n'est pas ce que je ferais Cool )

Tiens c'est intéressant que tu me dises ça... Tu penses vraiment que des joueurs pourraient réagir comme ça si on leur dit que tout est important dans la fiche ? J'aurais tendance à penser qu'au contraire, si tout est important, je prends tout et je me laisse porter par le jeu... En tout cas, c'est comme ça que j'essaye de penser, quand je joue et quand j'écris/organise.

Sinon Mag, je pense que la différence c'est que PA et moi, quand on théorise, on a le cerveau d'orga qui chauffe (PA en sort, je suis en plein dedans). Du coup, ce qui peut sembler théorique fait en fait écho à des choses très précises dans nos têtes... J'espère qu'on arrive quand même à ne pas abandonner trop de gens en route Embarassed
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  PA le Ven 25 Nov - 19:25

Joaquim a écrit:

Tiens c'est intéressant que tu me dises ça... Tu penses vraiment que des joueurs pourraient réagir comme ça si on leur dit que tout est important dans la fiche ? J'aurais tendance à penser qu'au contraire, si tout est important, je prends tout et je me laisse porter par le jeu... En tout cas, c'est comme ça que j'essaye de penser, quand je joue et quand j'écris/organise.

Bah c'est pas que je le pense uniquement, c'est que je l'ai vécu plusieurs fois. Même quand tu ne dis pas tout est lié à des intrigues qui seront résolues en jeu/tout n'est pas lié, des joueurs hiérarchisent l'info en fonction de critère d'intérêt potentiel. Tiens, j'ai une femme. Je m'en fous, je jouerais à sauver le monde c'est plus marrant.

PA
Salemioche

Messages : 260
Date d'inscription : 11/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 19:31

Oui, ça je pense qu'on sera tous d'accord pour dire que c'est pas top comme façon de faire (et à mon sens, pour un joueur, c'est le meilleur moyen de se faire chier) mais aussi que ça ne dépend pas de l'orga ou de la façon d'écrire. Une fois que tu as choisi tes joueurs et que tu as bien communiqué sur ta façon d'envisager le jeu que tu organises, tu ne peux plus faire grand chose...

Sinon, je trouve très perturbant de débattre comme ça sur le GN avec un bandeau clignotant "rencontre des célibataires africains" juste au-dessus de la zone de texte...
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  PA le Ven 25 Nov - 19:33

Firefox +Adblock : je es voius pas tes célibataires africains..peut-être que je loupe quelque chose


PA
Salemioche

Messages : 260
Date d'inscription : 11/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Sploutch le Ven 25 Nov - 19:53

Aha, je suis d'accord et pas d'accord ! (hinhinhin, pourquoi faire simple...)

Par rapport à ce qu'a dit PA, c'est vrai qu'on a tendance à hiérarchiser parfois, ce qui est dommage. Je ne suis pas sûre que ce soit du "je m'en tamponne" : personnellement, parfois, ce sont simplement des intrigues qui m'apportent moins de plaisir, plus de difficultés, du coup je les joue moins...

De plus, pour reprendre l'exemple du "ils ne se sont pas parlé du week-end", je pense qu'il ne faut pas forcément accrocher ça à "ils n'en avaient rien à carrer de l'intrigue". Ca peut être aussi un truc vécu en intérieur.
Je prends des exemples du Sweets, parce que je l'ai bien en tête (et puis on est dans le retour Sweets) :

-Dans ma fiche, je me suis moquée de Kate quand elle était à POudlard, et maintenant je regrette. Alors, pour cette intrigue, malheureusement je l'ai sentie "parachutée" : ah tiens, on dirait que tu aurais été méchante (je suis très critique comme ça mais en même temps j'arrête pas de répéter que je vous aime et polluer le blog, alors...). Après, malgré tout, c'était bien justifié par une phrase "à l'époque Eileen était sous l'influence de son père "( au passage, sans cette phrase, j'aurais trouvé ça tout pourri, alors que là, je sentais le parachutage mais j'aimais bien quand même Smile). Bref, sur le jeu, j'étais liquéfiée de honte et de trouille chaque fois que je croisais Marie / kate. Ca ne m'était pas du tout égal. Mais le fait est que comme elle me fuyait et que moi j'osais peu aller la voir, on a très peu joué physiquement ensemble.

-Autre exemple, dans ma fiche je cherchais un moyen d'endormir un inferi pour apaiser la douleur de ma famille (en simplifié). J'avais de bonnes intentions, et ça collait tout à fait avec mon perso (tout en faisant très quête de perso, mais comme c'était justifié, ca me gêne pas). J'ai un peu cherché dans la direction proposée, qui était une fausse piste. Bon, il y a eu un souci d'orga sur l'aide de jeu, mais je pense que ça aurait été pareil sans : j'ai vite abandonné. J'ai eu beaucoup de remords, parce que je craignais de gâcher le jeu de quelqu'un ou de décevoir les orgas. Mais pour moi, mener une enquête "mais quel PJ a l'aide de jeu qui est dans mes objectifs ?" ne me faisait pas vibrer. Et en plus, tout le monde me soupçonnait déjà d'être une vilaine, alors...

Bref, on peut "abandonner" des pistes pour plein de raisons, qu'on ne connait pas forcément à l'avance. Et euh...voilà, je sais plus où je voulais en venir :p
avatar
Sploutch
Salemairbientoutça

Messages : 126
Date d'inscription : 25/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Joaquim le Ven 25 Nov - 19:58

Pour changer, je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait qu'il peut y avoir plein de raisons de mettre de côté une intrigue (et si ça bloque le jeu d'un joueur, c'est que l'orga a pas bien fait son travail).
Mais en l'occurrence, c'était l'attitude "nafoutre de mon histoire d'amour, moi je suis là pour sauver le monde" qu'on déplorait. D'où l'idée de prendre une fiche dans son ensemble, sans hiérarchisation, et de se laisser porter par le jeu et par le ressenti qu'on a du perso et de ses intentions.

(promis après j'arrête, sinon vous allez croire qu'il n'y a que ce forum dans ma vie... mais c'est pas de ma faute, ma copine est loin)


Dernière édition par Joaquim le Ven 25 Nov - 20:39, édité 1 fois
avatar
Joaquim
Saleméminable

Messages : 402
Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur http://www.azkaban.laurentdufont.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Magali le Ven 25 Nov - 20:03

PA a écrit:Tiens, j'ai une femme. Je m'en fous, je jouerais à sauver le monde c'est plus marrant.
Et si tu ne pouvais pas sauver le monde sans ta femme ? Je crois que si le joueur se dit qu'il s'en fout, ça peut être aussi que sa femme ne lui a pas été assez présentée comme importante, ça peut-être un défaut de rédaction de la fiche, non ? Bon, ça peut être aussi que le joueur est très immature, mais dans ce cas, il faut essayer de lui donner un perso qui n'a que le monde à sauver. Ou qui est complètement sous la coupe de sa femme Laughing

Joaquim a écrit:(promis après j'arrête, sinon vous allez croire qu'il n'y a que ce forum dans ma vie... mais c'est pas de ma faute, ma copine est loin)
C'est trop mimi I love you
avatar
Magali
Very Disturbed Flooder

Messages : 1034
Date d'inscription : 21/06/2011
Age : 41
Localisation : Grenoble

Voir le profil de l'utilisateur http://gn-azkaban.forumpersos.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jvoudrais pas dire... (retours sweets 3)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum